Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
And Linux For All

Articles avec #applications tag

Installez Firefox 4 dans Ubuntu

7 Janvier 2011 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Applications

Dernière ligne droite pour la prochaine version de Firefox.

Si vous êtes impatients comme moi de l'essayer, alors suivez ce petit tuto:

 

1. Installez le dépôt "Daily Build" de Mozilla (en ligne de commande):

 

sudo apt-add-repository ppa:ubuntu-mozilla-daily/ppa

sudo apt-get update

 

2. Installez Firefox 4 (avec Synaptic):

Capture-Gestionnaire-de-paquets-Synaptic-.png

 

ou en ligne de commande:

sudo apt-get install firefox-4.0 firefox-4.0-branding firefox4.0-gnome-support

 

 

Quelques remarques:

  • cette version ne remplace pas l'ancienne. Les deux continuent de coexister sur votre machine
  • Ce nouveau navigateur récupère la configuration de l'ancien. Mais certaines extensions ne seront pas compatibles. Il faudra attendre un peu pour qu'elles le deviennent.
  • Au premier démarrage, il vous demandera s'il faut en faire le navigateur par défaut. Par prudence, laisser l'ancien, qui fonctionne parfaitement.
  • A la prochaine mise à jour de votre système, l'ancien Firefox (et Thunderbird si vous l'avez installé), sera mis à jour. Ceci ne pose pas particulièrement de problème car il y a peu de régression sur ces versions, et peu de blocages dûent aux nouvelles fonctionnalités.
  • Si vous rencontrez des blocages importants après ces opérations, enlevez le dépôt Mozilla dans Synaptic et réinstallez les anciennes versions. Tout devrait rentrer dans l'ordre.
Lire la suite

Virtualbox 4.0

23 Décembre 2010 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Applications

La nouvelle version de Virtualbox est sortie.

 

Au rayon des nouveautés (entre autres):

  • support du format standard d'image virtuelle OVF pour l'interoperabilité
  • meilleur support de l'USB
  • visualisation des VM actives directement dans la console de supervision
  • meilleure gestion des images virtuelles

A tester d'urgence, maintenant que la version stable est là.

 

Attention toutefois, les distributions "live" actuelles sont livrées en standard avec les tools virtualbox version 3.xx, qui est incompatible avec la nouvelle version. Au mieux il vous faudra réinstaller les tools 4.0 dans vos guest OS, au pire, vous ne pourrez utiliser votre guest correctement.

 

Cliquez ici pour télécharger la version qui vous convient.

Lire la suite

Soyez les premiers à tester VirtualBox 4.0 !

10 Décembre 2010 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Applications

C'est une nouvelle qui ne fait pas grand bruit, et pourtant elle est digne d'intérêt pour les utilisateurs de VirtualBox: la version 4.0 pointe le bout de son nez.

 

Oh, bien sûr, ce n'est encore qu'une version beta. Mais pourquoi ne pas tester cette future version majeure avant tout le monde, histoire de voir ce qu'elle a dans le ventre ? Voici comment faire.

 

Avant toute chose, il est prudent de faire une sauvegarde des images de vos OS invités. Pour cela, sauvegardez le répertoire ~/.VirtualBox/ sur un support externe ou un autre répertoire de votre disque dur.

 

Si vous utilisez déjà une version ultérieure de VirtualBox, il est prudent de la désinstaller.

 

Téléchargez ensuite la version du package correspondant à votre système d'exploitation en suivant ce lien:

http://dlc.sun.com.edgesuite.net/virtualbox/4.0.0_BETA3/

 

Comme d'habitude, soyez vigilants quand à la version de votre OS et son format (32 ou 64 bits).

 

Pendant que vous êtes sur le site, téléchargez aussi le fichier d'extension "http://dlc.sun.com.edgesuite.net/virtualbox/4.0.0_BETA3/Oracle_VM_VirtualBox_Extension_Pack-4.0.0_BETA3-68940.vbox-extpack".

Celui-ci vous apportera des fonctionnalités supplémentaires, et notamment une bonne gestion de l'USB 2.0.

 

Installez le premier package téléchargé.

 

Une fois ceci fait, double-cliquez sur le fichier d'extension, qui doit être maintenant associé à VirtualBox par votre système et qui va vous lancer le programme automatiquement.


Si vous aviez déjà des OS invités, vous devez les retrouver dans cette fenêtre, comme ceci:

Capture-Oracle-VM-VirtualBox-Manager.png

 

Si tout s'est bien passé, vous pouvez lancer vos OS invités et mettre à jour les Guest Additions dans chacun, pour bénéficier des nouveautés de cette version.


Si pour une raison ou une autre cette version vous pausait problème, vous pouvez la désinstaller et revenir à la version antérieure. ATTENTION cependant: les Guest additions de chaque OS invités ne seront plus valables, et risquent de poser des problèmes. Si vous ne pouvez plus démarrer vos OS invités, remontez le répertoire /VirtualBox/ préalablement sauvegardé.

 

Bon test !

Lire la suite

Vos mots de passe dans un coffre-fort !

4 Décembre 2010 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Applications

S'il y a une chose pénible aujourd'hui, c'est bien la profusion de mots de passe que nous devons retenir dans notre cyber-vie quotidienne.

 

Les bonnes pratiques en matière de sécurité nous préconisent d'utiliser un mot de passe pour chaque site web nécessitant une authentification.

Les pratiques courantes sont les suivantes: un mot de passe générique, pas si difficile que ça à trouver, pour tous les sites.

Dans le meilleur des cas, nous utilisons trois ou quatre mots de passe, que nous avons choisi en fonction de la criticité des sites visités: faible pour nos emails (sic), fort pour Facebook (re-sic), etc.

 

Et si nous avions un moyen d'avoir des mots de passe extrêmement complexes pour chaque site web, et que nous n'ayons besoin d'en retenir qu'un seul  pour les contrôler tous (non, aucun rapport ici avec un certain anneau magique...).

 

Ce moyen existe pour Linux, c'est le programme KeepassX.

 

Je passerai sur l'installation, triviale, pour me focaliser sur l'utilisation.

Le principe est le suivant. Le programme agit comme un coffre-fort, que vous remplissez avec des mots de passe. Pour l'ouvrir, il vous faut soit un mot de passe, différent de ceux qui y sont stockés, soit un fichier contenant une clé unique générée par vos soins, soit les deux.

 

L'interface ressemble à ceci:

Capture--home-emmanuel-CF.kdb---KeePassX.png

 

A gauche, vous pouvez créer des répertoires pour catégoriser vos informations. A droite apparait la liste des sites avec leur nom d'utilisateur et mot de passe associés.

Si vous double-cliquez sur un des éléments de cette liste, vous pouvez voir les détails, dont certains sont masqués par défaut:

Capture-Test.png

 

Vous pouvez néanmoins voir le mot de passe:

Capture-Test-1.png

 

Certaines options sont intéressantes, comme le fait de pouvoir donner une date d'expiration à partir de laquelle le mot de passe ne sera plus utilisable, ou de pouvoir laisser le programme générer le mot de passe ultra complexe dont vous avez besoin.

 

Stocker ses mots de passe, c'est bien, mais comment les utiliser ?

 

Vous pouvez afficher dans votre navigateur préféré le site web auquel vous voulez vous connecter en affichant la fenêtre KeepassX, en sélectionnant l'entrée correspondant à votre site, et en tapant la combinaison de touche [Ctrl + U].

Vous pouvez remplir les champs Login/password (Nom d'utilisateur/Mot de passe) du site directement en affichant de nouveau la fenêtre KeepassX, puis en tapant la combinaison de touche [Ctrl + V].

 

De la même façon, vous pouvez à loisir copier seulement le nom d'utilisateur ou le mot de passe dans le presse papier pour les coller à la main sur un site. Il existe ainsi quelques combinaison de touches facile à retenir et utiliser.

 

Les avantages sont les suivants:

- Vous disposez de mots de passe très complexes, différents pour chaque site web où vous devez vous identifier.

- Vous n'avez pas à les retenir. A l'impossible nul n'est tenu.

- Vous évitez les erreurs de saisie lorsque vous remplissez les champs d'authentification sur vos sites, puisque vous ne tapez plus vous même les informations.

- Vous pouvez utiliser le fichier contenant vos mots de passe sur plusieurs PC. Cerise sur le gateau, le logiciel est multi-plateforme.

 

ATTENTION:

Toutes vos informations sont contenues dans un seul fichier. Si vous perdez ce fichier, vous perdez tout. Faites-en des sauvegardes régulières sur un autre support que votre PC. En cas de crash de votre disque dur, d'erreur de manipulation ou de simple reformatage de votre machine, vous serez content de les retrouver.

 

Pour une utilisation en toute simplicité, n'hésitez pas à modifier les options par défaut. Le lancement automatique du programme au démarrage et le fait qu'il soit présent dans la base de tâche semble être un minimum pour une utilisation quotidienne:

Capture-Preferences.png

 

Conclusion

Ce programme est très puissant. N'hésitez pas à visiter les préférences.

Personnellement, je ne peux plus m'en passer et je l'utilise aussi bien à la maison qu'au travail.

J'y ai gagné en facilité (plus d'erreur de saisie) et en tranquilité d'esprit (un mot de passe par site web et un mot de passe très complexe à chaque fois).

 

A l'heure des sites passoires et des vulnérabilités, il est plus que jamais important de protéger ses moyens d'accès aux informations. Un programme simple vous permet de le faire. N'hésitez pas, essayez-le !

 

Lien vers le site KeepassX: http://www.keepassx.org/

Lien vers le site Keepass:    http://keepass.info/

Lire la suite

Sauvegardes intelligentes avec BackInTime

28 Novembre 2010 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Applications

Si comme moi vous avez cherché pendant longtemps un logiciel de sauvegarde simple mais puissant, alors ne cherchez plus, utilisez Back In Time.

 

Avec ce logiciel, vous allez très simplement:

- faire une copie conforme de vos données à un instant T (un snapshot en terme technique)

- accéder à plusieurs versions d'un même fichier et remonter à la version qui vous convient lorsque vous en avez besoin

- faire des sauvegardes de façon transparente, sans même y penser.

 

Le principe de sauvegarde est le suivant: toutes les X minutes, jours ou semaines, la sauvegarde se déclenche automatiquement, pour peu que le disque de sauvegarde soit connecté. Le logiciel ne sauve que les fichiers nouveaux ou ayant changé depuis la dernière sauvegarde, ce qui permet d'économiser de la place sur le disque cible.

 

Installation

Utilisez votre gestionnaire de logiciel préféré pour l'installer. Faites une recherche sur les mots back, backin ou backintime, vous devriez trouvez votre bonheur:

Capture-Gestionnaire-de-paquets-Synaptic-.png

Dans cet exemple, avec Synaptic dans Linux Mint 10, la recherche sur le mot backintime donne trois réponses. Etant sous environnement graphique Gnome, il suffit de cocher "backintime-gnome" pour que le programme soit installé avec ses dépendances. Choisissez "backintime-kde" si vous utiliser KDE 4.

 

Première utilisation

Dans le menu des applications, vous devriez trouver deux nouvelles entrées:

Capture-1-1.png

Pour un usage courant, la première entrée suffit. La deuxième sert uniquement si vous voulez sauvegarder des données systèmes.

 

Le paramétrage est très simple. Cliquez sur le bouton Préférences: Capture-copie-1.png

La première chose à faire est de choisir la destination de vos sauvegardes (souvent un disque externe USB, mais ça peut être un lecteur réseau) et de choisir la fréquence de sauvegarde (de toutes les 5 minutes à une fois par mois):

Capture-Preferences.png

 

Sélectionnez ensuite les répertoires qu vont être sauvegardés. N'oubliez pas les répertoires cachés (ceux dont le nom commence par "." car ils ne sont pas pris en compte automatiquement:

Capture-Preferences-1.png

 

L'onglet Purge auto est important. C'est ici que vous décidez ce qui va être effacé automatiquement, en fonction de la date des fichiers, ou de l'espace disponible sur le disque cible.

Capture-Preferences-2.png

Les autres paramètres par défaut suffisent pour la plupart des utilisateurs. Validez les options et lancez votre première sauvegarde en cliquant sur le bouton... "Sauvegarder".
La première fois pourra prendre beaucoup de temps, en fonction du volume de vos données et de la vitesse du disque cible.
Les sauvegardes ultérieures seront beaucoup plus rapide, en fonction de la fréquence programmée.

 

Restaurer un fichier

Même si vous avez accès directement aux fichiers sur votre disque cible, il vaut mieux utiliser BackInTime pour restaurer les fichiers.

Sélectionnez à gauche la date de la sauvegarde que vous voulez récupérer, au centre l'endroit où doit se trouver le ou les fichiers à restaurer, et à droite les fichiers en question. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur votre sélection puis sur l'option "Restaurer":

Capture-Back-In-Time.png

ATTENTION: vos fichiers vont se retrouver à l'endroit exact où ils se trouvaient au moment de la sauvgarde. Ils vont donc écraser les plus récents !

 

Conclusion

BackInTime allie puissance et simplicité dans un logiciel qui sait se faire oublier une fois paramétré.

Vous pouvez l'utiliser pour des sauvegarges classiques ou pour conserver une trace de toutes les versions successives des fichiers sur lesquels vous travaillez.

Puissant et simple, un logiciel à utiliser sans modération. Si en plus votre disque externe est chiffré, alors vous aurez un système de backup sécurisé des plus efficaces.

Lire la suite

Firefox: quelques extensions indispensables

18 Décembre 2009 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Applications

Firefox est certainement LE navigateur internet le plus complet du monde, grâce à son système d'extensions, facile à utiliser.

Parmi les centaines d'extensions qui existent, quelques unes me paraissent indispensables au quotidien.

D'abord une petite photo de famille:
Firefox1.png

Maintenant quelques détails.

Adblock Plus est clairement la première extension à installer. D'ailleurs certaines distributions l'installent par défaut.
C'est une évolution du logiciel Adblock. Le principe est ici de récupérer des listes de liens vers des publicités en ligne (vous savez, tous ces bandeaux qui nous attirent l'oeil lorsque l'on est en train de lire un article sur un site web) et de bloquer leur affichage. Si vous avez l'occasion, faites le test. Visitez quelques sites avec Adblock Plus activé, et les mêmes sites avec le logiciel désactivé... C'est le jour est la nuit.

DownloadHelper est un petit outil très facile d'accès qui permet de télécharger les fichiers vidéos Flash sur votre ordinateur. Un petit bouton supplémentaire apparait dans la barre d'outil de Firefox lorsque le site que vous visitez contient une video Flash. Un clic sur ce bouton, et la vidéo est téléchargée sur votre PC. Bon d'accord, c'est pas indispensable, mais ça peut rendre service...

Nepotask permet de lier la page web que vous visitez à une tâche sémantique de Nepomuk. Pour ceux qui ne comprennent rien à cette phrase, lisez ceci: Mandriva: premiers pas avec le bureau sémantique .
C'est pour moi qui utilise TaskTop à longueur de journée, un moyen simple de travailler avec des sites web en rapport avec mon travail. Indispensable.

Novell Moonlight permet de visionner correctement les sites basés sur la technologie Microsoft SilverLight. Cette technologie est la concurrente d'Adobe Flash. Peu de sites l'utilisent actuellement, mais quelques sites Microsoft en tirent partie et j'ai besoin dans mon boulot d'accéder à ces sites.

ShowIP permet d'afficher dans la barre de status de Firefox l'adresse IP du site web que vous êtes en train de visionner. C'est l'un des premiers outils de sécurité informatique que j'utilise au quotidien. Un clic droit sur l'adresse affichée permet de faire des requêtes diverses sur l'adresse, histoire de vérifier les informations la concernant.

WOT affiche pour chaque site web un indicateur simple (rouge, orange, vert) qui permet de savoir si le site visité est digne de confiance. Certains site réellement réputés dangereux provoquent l'affichage dans Firefox d'une fenêtre d'alerte. En un coup d'oeil, vous êtes sûr de savoir si le site que vous voulez voir est dangereux. Indispensable.

Voici quelques extensions intéressantes pour une utilisation au quotidien de notre navigateur préféré...

Lire la suite

DavMail: remplacez Outlook par Thunderbird !

28 Novembre 2009 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Applications

Préambule

Mon employeur a migré sa messagerie sous Exchange il y a quelques mois de celà.

Depuis cette date, je fais tourner dans VirtualBox une image de Windows pour lancer Outlook, seul client de messagerie capable d'utiliser nativement toutes les fonctionnalités d'Exchange 2007.

Parmi celles-ci, voici celles qui me paraissent indispensables, ou du moins celles que j'utilise quotidiennement:
- Reconnaissance des utilisateurs lors de l'écriture d'un email. Il suffit de taper quelques caractères du nom d'une personne pour que l'utilisateur soit reconnu et que son adresse e-mail apparaisse correctement.
- Réception des emails en quasi temps réel.
- Accès à ma boite aux lettres de façon sécurisée (chifrée) et depuis n'importe où dans le monde, pas seulement dans les locaux de mon employeur.
- Organisation de réunions de façon simple, avec visibilité de la disponibilité des participants prévus.
- Coloration à la demande des évènements de l'agenda, ce qui permet de les catégoriser et simplifie la relecture du planning de la semaine.

Jusqu'à présent donc, je ne pouvais avoir ces fonctionnalités qu'avec le client de messagerie Outlook.
Certes, je pouvais lire mes emails via IMAP (ou IMAPS), mais la reconnaissance des utilisateurs et la gestion des plannings ne pouvaient se faire via KMail ou Thunderbird.

Et puis je suis tombé par hasard sur le programme magique: DavMail.


Principe de fonctionnement de DavMail

C'est un petit programme écrit en JAVA, donc multiplateforme par défaut, et totalement autonome. J'entend par là qu'il ne s'installe par à proprement parlé via un assistant d'installation, mais qu'il se décompresse simplement dans le répertoire de votre choix. Il suffit qu'un JAVA soit installé (celui de Sun de préférence) sur votre machine, et le tour est joué.

Après un paramétrage ultra-rapide (voir plus loin), le programme tourne en tâche de fond, et s'occupe d'aller chercher toutes les informations nécessaires à notre travail via le serveur Exchange.
Il suffit ensuite de paramétrer son client de messagerie préféré (ici Thunderbird) pour accéder à toutes les fonctionnalités présentes dans Outlook, cette fois dans le client de messagerie opensource !


Installation et paramétrage de DavMail

Il suffit donc de récupérer le programme sur le site du produit: http://davmail.sourceforge.net/
Il existe plusieurs versions de ce produit, pour diverses plateformes: Windows, MacOSX, Linux Debian, sources, autres linux.

Choisissez le paquet qui vous concerne et sauvegardez le sur votre disque dur.
Personnellement, j'ai choisi le paquet davmail-linux-x86_64-3.6.1-853.tgz car mon OS actuel est Mandriva 2010 64bits.

Décompactez ou installez le paquet.
J'ai décompacté le mien via un clic droit sur le fichier dans Dolphin, action "Extraire l'archive ici".
Ceci m'a créé un répertoire "davmail-linux-x86_64-3.6.1-853" dans lequel se trouve le programme.
Au sein de ce répertoire, la commande à lancer est "davmail.sh".

Au premier lancement du programme, une fenêtre de paramétrage apparait:

Le seul champ à remplir est l'URL du client web Exchange fournit par l'employeur (ex: https://mail.monemployeur.com/owa).
Les autres paramètres standard suffisent généralement à une utilisation standard. Pour plus d'information sur les options, consultez l'aide en ligne sur le site du projet.

Après avoir cliqué sur le bouton "Enregistrer", le programme prend la forme d'un icône jaune dans la boite à miniatures:



Il suffit ensuite de paramétrer le client de messagerie


Paramétrage de Thunderbird

Il est facile de suivre les tutos disponibles sur le site du projet. Ils vous expliquent pas à pas comment paramétrer Thunderbird. Je ne vais donc pas les reprendre ici car ils sont vraiment clairs et précis. A noter que les explications sont en anglais, mais les captures d'écran en français. Ces dernières suffisent amplement.

Voici seulement les étapes à suivre (cliquez sur le lien pour afficher le tuto):
Lecture des emails sur le serveur via IMAP
Gestion de l'agenda
Accès au carnet d'adresses général de la société

Juste une remarque pour que tout fonctionne bien: taper votre nom d'utilisateur avec son domaine Windows associé.
Il prendra généralement la forme: mondomaine\username (ou username@mondomaine).


Résultats dans Thunderbird

Voici quelques captures d'écran pour vous faire une idée du résultat. Notez que la fonctionnalité d'agenda est supportée dans Thunderbird via l'extension Lightning.

Vue générale de la boite aux lettres:


Vue de l'agenda:


Prise de rendez-vous avec affichage de la disponibilité des personnes à inviter:



Références:
Mozilla Thunderbird
DavMail
Sun Java

Lire la suite

Mandriva: premiers pas avec le bureau sémantique

15 Novembre 2009 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Applications

Intro
Mandriva 2010, installé avec le gestionnaire de fenêtre KDE, apporte une innovation de taille: le bureau sémantique. Sous ce terme se cache un set de technologies issu des dernières recherche en matière de simplification des accès aux documents sur ordinateur.

Ce sont ces nouveautés qui m'ont fait installer Mandriva 2010 avec KDE, moi qui ne jurait depuis 6 mois que par Fedora sous Gnome!

Mais qu'est-ce que le bureau sémantique ?
C'est un ensemble d'outils graphiques et de technologies sous-jacentes qui permettent de trouver et de rassembler des ressources (documents, sites web, contacts et emails), quelles que soit leur localisation et leur type.

Prenons un exemple
Mes fonctions m'obligent à travailler sur plusieurs projets à la fois. Pour chacun d'eux, je dois chercher des informations sur Internet, créer des documents, prendre des contacts avec des fournisseurs, et envoyer des emails à toutes les personnes impliquées dans le projet.

Jusqu'à présent, il était relativement simple de rassembler les documents texte, tableur ou encore photo et video dans un même dossier du disque dur. Passe encore lorsqu'il s'agissait d'y ajouter des raccourcis web. Mais dès que je voulais y ajouter des contacts ou des emails, c'était mission impossible. Ne parlons pas d'ajouter à toutes ces ressources des annotations. Et que dire enfin des moteurs de recherche sur le bureau, qui ne travaillaient que sur les noms de fichiers...

Tout ceci est de l'histoire ancienne grâce au bureau sémantique !
Je peux maintenant:
- Rassembler toutes les données liées à un projet dans une seule vue. Peu importe la localisation des données et leur type.
- Annoter toutes ces données, y mettre des commentaires liés par exemple à la gestion du projet lui même, ou donner ses impressions sur un fournisseur dans sa fiche de contact.
- Retrouver les documents dont j'ai besoin via un moteur de recherche simple mais hyper-puissant, me permettant de chercher des mots clés aussi bien dans les données que dans les méta-données (annotations, date, heure, type, etc).

Quels sont les outils du bureau sémantique ?
Tasktop: gestion des documents par vue, et non pas par localisation. Permet de rassembler dans une même vue les documents classiques (texte, tableur, présentation, vidéo, images), les emails, les contacts et les liens internet.


Le plasmoïde gestion de tâches. Il permet d'un simple clic sur le bureau de lancer Tasktop, et de choisir la tâche active, ce qui est utile pour le greffon Firefox.


Le plugin Nepotask pour Firefox. Permet d'un simple clic d'ajouter la page web active dunavigateur dans la tâche active de TaskTop.


Le moteur de recherche Nepomuk. Permet de lancer des recherches multicritères sur les données et métadonnées liées à un document.


Le moteur d'indexation Strigi. C'est lui qui est chargé, de façon transparente pour l'utilisateur, d'indexer les ressources  qui seront retrouvées grâce à Nepomuk.


Dolphin. Le gestionnaire de fichier de KDE ajoute des primitives d'annotations, de recherches sémantiques et d'associations de fichiers à un tâche.


Conclusion
Ce petit article n'est qu'une petite introduction aux technologies qui composent le bureau sémantique. Il n'a pour seule vocation que d'établir un premier contact. Au fil de mes avancées avec ces technologies, je publierai d'autres articles sur le sujet, certainement dans la rubrique Howto...
 

A lire pour aller plus loin.
http://wiki.mandriva.com/fr/Magnum03_Nepomuk
http://nepomuk.kde.org/
http://strigi.sourceforge.net/


Lire la suite

Mes applications indispensables

6 Août 2007 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Applications

Introduction.

Pour bien travailler, il faut de bons outils. Pour un informaticien comme moi, sa trousse à outils, c'est son PC.
Voyons voir de quoi est constituée ma caisse à outils...


La caisse à outils: la machine.

Toujours mon Z61, en pleine forme:
- Processeur Intel Core Duo T2300 à 1,66Ghz
- RAM 1Go
- Carte graphique ATI Radeon mobility X1400
- Ecran 16:10 1680x1050 pixels
- Disque dur 80Go
- Carte réseau Broadcom Gigabit
- Carte Wifi Atheros AR5212 802.11abg
- Carte Bluetooth Broadcom BCM2045B



Les compartiments de la caisse: PCLinuxOS.

J'ai déjà écrit un article sur le bien que je pense de cette distribution. Une récente expérience m'a encore démontrée que c'est vraiment LA distribution qu'il me faut. Je pense écrire un nouvel article sur le sujet, plus complet et mieux documenté cette fois.
Bref, c'est la distribution qui m'offre le plus d'outils -fonctionnalités- tout en minimisant les contraintes.
Petite précision, j'utilise KDE, installé par défaut.


Un outils qui n'en est peut-être pas un: Beryl.

Oui, je sais, compiz-fusion est sorti depuis un moment déjà, et je parle de Beryl. C'est pour l'instant la version qui existe en standard sur PCLinuxOS 2007, et elle me convient parfaitement, en attendant mieux.

Pourquoi Beryl ? N'est-ce pas là juste pour "faire joli" ? C'est ce que je croyais... au début.
En fait quelques fonctionnalités de Beryl me sont devenues indispensables.

Il faut d'abord que je précise que j'utilise en permanence beaucoup de fenêtres ouvertes simultanément: navigateur web, console linux, machine virtuelle, boite mail, fichiers, etc.
Pour conserver à l'écran le plus d'informations possible, j'ai réduit la taille de ma barre des tâches au minimum.

Pour s'y retrouver dans toutes ces fenêtres, Beryl fournit un fonction fabuleuse: les miniatures dans la barre des tâches et dans un écran de regroupement. Voici à quoi ça ressemble:
capture2.png
J'ai donc une fenêtre de terminal ouverte sur mon bureau avec l'utilitaire htop en train de rourner, ainsi que là fenêtre Over-Blog d'où j'écris cet article. Il suffit de passer le curseur de la souris sur le nom du programme qui apparait dans la barre des tâches, et une miniature de la tâche apparait. Le plus fort, c'est que c'est du temps réel! Je ne peux pas lire les infos, mais je vois bien tourner le programme. Très pratique lorsque vous lancer une tâche en arrière plan et que vous voulez suivre son déroulement tout en faisant autre chose...

Et lorsque j'ai beaucoup de fenêtre et que je ne sais plus vers laquelle je dois aller pour trouver l'info que je cherche, voici ce que je fais:

capture3.png
En miniature, apparaissent les applications qui tournent au moment où j'écris cet article. Leur taille varie en fonction de leur nombre. Il suffit de cliquer sur l'une d'entre elles pour se retrouver dans l'application concernée. Pratique. Indispensable.

Je vous ferai grâce ici du cube tournant en 3D et des animations lors de l'ouverture et la fermeture des fenêtres. Ce sont pour le coup de embellissement plutôt que des fonctionnalités. Il existe plein de vidéos montrant ceci sur le net.



Aller sur le web: Mozilla Firefox.

Je ne vais pas trop m'étendre sur le sujet, vu que tout le monde doit au moins en avoir entendu parler. Je rajoute simplement quelques plugins que je juge pratique voire indispensable:


- ShowIP:
affiche en permanence dans la barre de status l'adresse IP du site sur lequel vous êtes en train de surfer. Un clic sur l'adresse vous permet d'obtenir des renseignements sur cette adresse (localisation géographique, noms des domaines, serveur web derrière la page, etc).

- DownThemAll:
permet de télécharger plus rapidement, et avec pause/reprise, des fichiers du web. Je l'utilise énormément pour télécharger des images ISO des distribs Linux que je veux tester. Le petit plus: le téléchargement en un clic.

- ADBlock+:
J'imagine que tout le monde connait celui-ci. Bloque la publicité sur les sites web visités. Indispensable.

- FireFTP:
comme son nom l'indique, prend en charge les téléchargements via FTP. Très utile pour uploader/downloader des fichiers sur les serveurs que j'administre dans mon job.

Une petite capture ? Bah, tout le monde connait. Passons à la suite...



Utiliser Windows dans Linux: VMWare server.

On a tous été un jour confronté à ce problème: avoir une appli Windows à faire tourner mais qui ne fonctionne pas sous wine.

Une solution est de faire un dual-boot sur son disque dur. Mais dans ce cas, vous ne faites pas du Windows et du Linux en même temps. Et les temps de reboot son prohibitifs.
La solution: VMWare server. Ce n'est pas une appli Open Source, mais elle est gratuite, et reconnue dans les milieux professionnels.
Voici mon WIndows dans mon Linux:
capture4.png
Et je vous assure que ça fonctionne du tonnerre!


Prendre des notes, s'organiser: BasKet.

Alors là, c'est vite vu, je ne peux plus me passer de cette application!

Je suis tombé dessus un peu par hasard. J'avais vu tourner un logiciel Microsoft qui permettait de prendre des notes à la volée, sur un écran vierge, en les posants où l'on veut, et sous quel format que l'on veuille (images, pages web, liens, etc). J'étais littéralement emballé par ce logiciel, mais désespéré de ne pas avoir la même chose sous Linux.
Imaginez ma joie quand j'ai découvert son équivalent: BasKet.

Je l'utilise en permanence. Dès que j'ai une idée, je la pose dans un Panier. Je l'utilise même pour créer des procédures d'installation, que je "publie" après en HTML directement via le logiciel. Je l'utilise aussi beaucoup pour gérer mes tâches, quotidiennes ou non, avec les indicateurs que l'on peut poser devant chaque nouvel item. Super pratique. Indispensable.


Voici un des écrans livré avec le logiciel:

capture5.png
Dans le logiciel, si vous cliquez sur un lien internet, firefox est lancé pour afficher la page. Cliquez sur l'image du manchot, vous la modifiez via Gimp. Cliquez sur le document office, il s'affiche dans Open Office. Cliquez sur une case à cocher pour barrer la ligne adjacente. Vous pouvez capturer des couleurs de n'importe quelle fenêtre ou partie de votre bureau. Idem pour les captures d'écran (pratique pour les procédures d'installation).
Tout fonctionne par clic et drag&drop. Génial non ?


Sauvegarder ses données: GrSync.

Les utilisateurs avancés de Linux connaissent tous rsync. C'est un utilitaire super puissant pour synchroniser des datas entre différentes machines. Ca peut faire penser à une solution de backup, mais ici, on peut sauvegarder vers sur des disques locaux ou distants, de façon incrémentale, pour plus de rapidité.

L'interface est simple et claire. Redoutablement efficace si comme moi vous utilisez un disque externe USB pour sauvegarder vos données.

Aller, une capture:

capture6.png


Graver des CD ou des DVD: K3B.

Ca, c'est le genre de logiciel qui me fait me demander comment on peut acheter des logiciels lorsqu'il en existe d'aures gratuits...

Je n'ai jamais été limité en quoi que ce soit par ce logiciel. Bien sûr, je ne suis pas un "power user" pour ce type de soft, mais quand même. Je grave très régulièrement des images ISO de CD ou de DVD. Je grave aussi régurlièrement des données personnelles ou professionnelles. Tout fonctionne nickel. Le graveur de mon z61 a été détecté sans problème, comme l'avaient été tous les graveurs que j'ai pu utiliser depuis des années. Même les graveurs USB externes sont très bien reconnus... Bref, graver des CD ou des DVD sous Linux n'est pas un problème.

Une capture ? Une capture:

capture7.png


Récupérer, afficher et gérer ses photos: DigiKam.


C'est un outil que j'ai découvert parce que lancé par défaut par PCLinuxOS lorsque je connecte un appareil photo numérique en USB à mon PC.

Là encore, je ne suis pas un utilisateur averti, mais je branche mon appareil photo (reconnu sans problème), je télécharge les photos dans un album, et je peux les afficher en slide 3D, les imprimer, les classer, les modifier, bref, le minimum nécessaire pour l'utilisateur lambda que je suis.

Un coup d'oeil (sans les photos ni les albums, désolé, c'est perso):

capture8.png


Conclusion.

Bien entendu, je n'utilise pas que ces applications.


J'ai passé sous silence des applis que j'utilise tous les jours, comme Open Office bien sûr, mais aussi KMail, Synaptic, Konsole, MPlayer, KPDF, entre autres.

Pourquoi pas dans un prochain article ?





Lire la suite