Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
And Linux For All

La pomme est-elle impuissante ?

10 Août 2011 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Brèves

Je suis ulcéré, mais au fond je ne suis pas surpris.

 

Apple a porté plainte contre Samsung pour l'empêcher de commercialiser sa tablette Galaxy Tab 10.1 en Europe.

A charge, une trop grande similitude entre la tablelle de Cupertino et celle de Corée...

Un tribunal a trouvé la plainte recevable en Allemagne.

Résultat, Samsung ne peut vendre sa tablette en Europe pour l'instant.

 

Entendons-nous bien. Je ne suis pas pro-Samsung. Mais je trouve l'attitude de la firme américaine déplorable.

 

La concurrence a toujours été présentée comme un puissant levier de l'innovation. En clair, pour vendre plus de ses produits, il faut toujours innover pour proposer plus ou mieux aux consommateurs que ses concurrents.

Or, depuis quelques années aux Etats-Unis, et encore plus depuis quelques mois, la concurrence se fait à coups de procès. La faute au système des brevets américain.

Aux USA, vous pouvez en effet déposer à peut prêt n'importe quoi (le fait que les icônes dans IOS soient carrés avec des coins arrondis par exemple, a été déposé par Apple...), et du coup, personne ne peut reproduire ce que vous avez déposé. En théorie c'est bien. Mais le système est en train de s'auto-détruire. Pourquoi ?

 

Parce que les grandes firmes se sont mises depuis des années à déposer n'importe quoi.
Parce qu'elles ont les moyens de faire un procès à n'importe quelle société en se basant sur ces n'importe quoi.

Parce qu'elles trouvent toujours un tribunal qui accepte les plaintes, même si on sait par avance que la plupart des griefs ne tiendront pas. L'essentiel est ailleurs.


L'essentiel, c'est de bloquer la vente des concurrents. Et au pire de leur soutirer de l'argent s'ils parviennent à vendre quand même. Donc on ne devient plus une grande société parce que l'on fait des produits plus innovants que les autres. Non, on les empêche de vendre.

 

Qui est le perdant dans l'histoire ? Le consommateur, même s'il ne s'en rend pas toujours compte. De toutes façons, on lui fera gober que les produits de telle boite sont plus innovants que les autres à coup de superlatifs pompeux et sirupeux jusqu'à l'écoeurement. Mais en fait, il n'y a plus d'innovation, de vrai innovation. Il n'y a plus que des discours marketing qui masquent l'épuisement de certaines boites à inventer.

 

Apple a donc trouvé son Viagra: c'est un portefeuille de brevets. Les brevets Apple sont-ils bleus ?

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article