Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
And Linux For All

Quelles distributions tester en 2015 ?

1 Mars 2015 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Distributions

On prend les mêmes et on recommence. Tel pourrait être le titre de cet article, update de celui de 2014. A l'époque, j'avais mis dans ma liste Ubuntu, Mageia, Elementary et Manjaro Linux. Les trois premiers sont toujours dans la liste, mais d'autres se sont ajoutés. Elle est ainsi un peu plus longue que l'année passée.

Voyons un peu ce qu'il va falloir absolument tester cette année, au gré de vos envies.

Mageia 5

Quelles distributions tester en 2015 ?

Commençons par la distribution française de référence. Mageia continue chaque année de m'impressionner, et pourtant rien ne parait à priori spectaculaire dans cette distribution.

Ce qui ne veut pas dire qu'elle n'est pas digne d'intérêt, au contraire. Elle garde pour elle un panneau de contrôle particulièrement bien fait, avec tous les outils nécessaire au contrôle de la distribution, hors KDE. J'apprécie particulièrement l'outil de sécurité MSEC, qui permet d'ajuster le niveau de sécurité général du système très facilement. Mais ce n'est une goutte d'eau dans les dizaines de paramètres contrôlables par l'interface graphique, ce qui simplifiera grandement la vie des débutants.

Les logiciels installés sont tout à fait au goût du jour, avec un noyau flambant neuf en version 3.19 par exemple. Le seul reproche que je pourrais formuler est l'imposition de la version 31 du navigateur Firefox, alors qu'on en est à la version 36 à l'heure de l'écriture de cet article. Certes, c'est la version « support à long termes », mais elle manque de fonctionnalités qui viennent de sortir. Par contre, il est possible d'installer la version beta (la 36, qui passera certainemant en 37). Mais attention, elle remplace la version 31, n'est pas aussi stable et ne dispose pas de traduction française de l'interface. Pour les aventuriers donc.

Une fois installé, le système est très stable, même en beta 3, et aucun plantage n'est à déplorer, tant que l'on reste dans les outils de la logithèque. A ce propos, elle est bien garnie, avec la possibilité pour l'utilisateur d'ajouter les dépôts « Tainted », c'est à dire ceux qui ne sont pas 100 % libres et qui peuvent même poser quelques problèmes de droits dans certains pays.

Je recommande la version KDE de Mageia. Cet environnement de travail est parfaitement maîtrisé par les programmeurs et c'est à mon sens l'une des distributions KDE qui offre la meilleur expérience en la matière.

Pourquoi tester Mageia 5 :

Grande stabilité du système, tant que l'on ne s'aventure pas dans les version beta de Firefox par exemple.
Une offre logicielle complète et des versions récentes de la plupart des softs.
Une des meilleures adaptation de l'environnement de bureau KDE.
Si vous cherchez un distribution qui offre un maximum de sécurité, vous l'avez trouvé.

Pour quels utilisateurs :

Pour les amateurs de KDE
Pour les utilisateurs avancés soucieux de la sécurité de leur système

Elementary OS Freya

Quelles distributions tester en 2015 ?

Assez décriée depuis quelques semaines (à la date d'écriture de cet article), cette distribution reste néanmoins toujours une bonne bouffée d’oxygène pour qui souhaite ne pas rester enfermé dans les environnements de bureau classiques que sont KDE, Gnome ou XFCE.

C'est sûr, il faut aimer les environnements « à la Mac », avec un dock en bas de l'écran, une barre de status en haut et un bureau dénudé où l'on ne peut pas poser d'icône. Amateur du bordel ambiant sur le bureau, passez votre chemin.

Reste que c'est toujours aussi fluide et l'interface répond immédiatement à chaque sollicitation. Une fois les automatismes inhérents à ce type d'interface acquis, toute action est particulièrement aisée.

Elementary fait dans la simplicité. Tout est très dépouillé mais fonctionnel et permet de faire ce que l'on veut aisément. Geary par exemple, est pour moi le meilleur outil pour lire ses emails, même s'il est très basique et que les gros utilisateurs de messagerie électronique le trouveront très limité. Scratch, petit éditeur de texte sans prétention, est très facile à utiliser et sauvegarde en permanence les modifications. Je suis moins fan du gestionnaire de fichiers, vraiment trop limité pour l'instant, et trop instable pour être utilisé tous les jours avec des fichiers importants. Mais un petit tour dans la logithèque permet d'installer Nautilus sans difficulté.

Reste que c'est une distribution encore jeune, qui ne peut pas, à mon sens, être utilisée telle que, dès la fin de l'installation. Pour être pleinement opérationnelle, il faut en effet lui ajouter Firefox à la place de Midori, Nautilus à la place de Files, et Libreoffice à la place de … rien du tout.

Pourquoi tester Elementary OS Freya :

Un peu de fraîcheur dans le monde formaté des environnements de bureau sous Linux.
Une grande légèreté et réactivité dans l'interface.
Des automatismes qui s'apprennent et restent facilement.
Des outils encore jeunes mais simples et efficaces pour la plupart.
Une équipe de développement super motivée et pas mal de français qui contribuent au projet.

Pour quels utilisateurs :

Pour les amateurs d'environnements de bureau simple, voire dépouillé

Korora 21

Quelles distributions tester en 2015 ?

Il fallait une distribution pour représenter l'environnement Gnome. J'aurais pu choisir Fedora, mais je préfère de loin Korora. Je respecte le parti-pris de ne proposer que des logiciels libres. Mais ajouter des dépôts à la main et galérer (relativement) pour trouver le logiciel que l'on cherche me paraît un peu vieux jeux.

Du coup, Korora, c'est un peu ce qu'est Linux Mint à Ubuntu (du moins avant qu'ils ne créent Cinnamon) : le même que l'original, donc déjà très bon, mais encore mieux, avec tout ce qui peut permettre à l'utilisateur d'être efficace avec son ordinateur pour toutes les tâches possibles dès la fin de l'installation.

On retrouve donc dans cette distribution un bureau Gnome de dernière génération, comme tout les logiciels livrés. Et on y ajoute les codecs et plugins qui vont bien, quelques extensions Gnome intéressantes, VLC qu'on ne présente plus, Yum extender pour gérer ses dépôts logiciels plus facilement, Gnome Tweak Tool pour régler Gnome aux petits oignons. Inutiles de dire que les dépôts que l'on ajoute le plus souvent à Fedora sont présents.

Le tout représente certainement ce qui se fait de mieux pour un environnement Gnome, avec une forte intégration des comptes en ligne directement dans l'interface. Les comptes Google, Microsoft, ownCloud, Yahoo, Facebook, etc, s'intègrent directement dans les outils qui vont bien. Evolution par exemple, permettra de lire les emails des comptes Google ou Microsoft. Nautilus, le gestionnaire de fichiers, proposera des raccourcis vers les répertoires partagés ownCloud. Il sera possible de chater avec Empathy pour votre compte Facebook.

Pourquoi tester Korora 21 :

C'est du Fedora ++ !
Si vous aimez Gnome 3, n'hésitez pas, c'est là que ça se passe.
L'intégration des comptes en ligne dans les outils est parfaite.
Beaucoup de logiciels installés par défaut, et pas mal de possibilités de tuner l'interface.

Pour quels utilisateurs :

Pour tous, après s'être habitué à Gnome 3

Ubuntu Vivid Vervet

L'incontournable Ubuntu ne pouvait pas ne pas être présente dans cet article. Les grandes nouveautés de cette version devraient être la version 8 de l'environnement Unity, accompagnée de Mir, le nouveau serveur graphique qui remplacera à termes le très vieillissant mais toujours vert X11. Le Kernel 3.19 sera de la partie.

Ubuntu est toujours aussi agréable à utiliser, pour peut que l'on veuille s'adapter à la barre de lancement des applications à gauche (comme Gnome 3, ce n'est pas une exclu), et le menu des applications centralisé dans la barre de statut en haut de l'écran, comme sur OSX.

Cette distribution est néanmoins réputée pour être assez gourmande et peu adaptée aux petites configurations. Je ne saurais dire si le nouveau serveur Mir et le nouvel Unity seront plus légers, mais rien que pour ça, ça vaut le coup de tester.

Pour le reste, c'est du connu, avec surtout une simplicité exemplaire pour régler les petits tracas les plus courants, comme l'installation des drivers propriétaires, ou de produits complémentaires, via les fameux dépôts PPA. D'ailleurs, si vous lisez un article sur Internet pour un produit compatible Linux, il y a de fortes chances pour que vous trouviez un lien vers un paquet Ubuntu.

Pourquoi tester Ubuntu Vivid Vervet :

Logithèque colossale, et presque un standard pour les éditeurs de logiciels.
Beaucoup de petits trucs qui simplifie l'installation, le paramétrage et au final l'utilisation de l'ordinateur.
Nouveau serveur d'affichage + nouvelle version de l'environnement de bureau = excitation !
Tester un standard, ça peut être intéressant

Pour quels utilisateurs :
Du débutant à l'utilisateur confirmé, tout le monde peut utiliser cette distribution, pour peu que l'on s'habitue à Unity.

Linux Mint 17.1

Linux Mint, c'était à l'origine une Ubuntu amélioré, livrée avec tout ce qui pouvait simplifier la vie de l'utilisateur. C'était un peu comme Korora par rapport à Fedora. Devant l’engouement des utilisateurs, de nombreux développeurs se sont mis à la tâche pour améliorer toujours plus Mint. Dès lors, des outils propres à cette distribution furent développés.

Cinnamon est issu de cette histoire. Déçus par Gnome 3, les développeurs ont décidé de créer de toute pièce un environnement de bureau basé sur les bibliothèques Gnome qui leur plaise sans trop révolutionner l'expérience utilisateur. Et quel succès ! Il suffit de l'essayer une fois pour être convaincu. C'est simple, réactif, très paramétrable, avec plein d'extensions pour peaufiner encore certains points. Et Cinnamon s'améliore à chaque nouvelle release.

Sinon, c'est plutôt du basique, avec Ubuntu 14.04 à la manœuvre. Un peu vieillissant, mais il est possible d'installer le noyau 3.16 pour profiter d'un peu plus de nouveautés à ce niveau. Et avec les dépôts PPA, il sera toujours possible de mettre à jour Libreoffice ou d'autres logiciels un peu âgés. Sinon, l'ISO dispose par défaut de tout ce dont un utilisateur lambda a besoin.

Pourquoi tester Linux Mint 17.1 :

Pour tester Cinnamon, un environnement de bureau de plus en plus mature et agréable à utiliser
Les avantages d'Ubuntu sans les inconvénients d'une interface graphique disons, particulière
Une grande stabilité, due notamment au choix de la version d'Ubuntu.

Pour quels utilisateurs :

Comme Ubuntu, tout le monde peut l'utiliser, et la présentation du bureau permet au habitués de Windows de le prendre plus rapidement en main.

Handy Linux

Cocorico, voici une distribution française, dont le but avoué et assumé est de s'adresser d'abord aux très grands débutants. Tout est fait pour simplifier la prise en main de l'environnement de bureau, une version modifiée de XFCE.

Le menu démarrer ouvre une fenêtre de lancement des applications simplifié. De nombreux tutoriels sont disponibles sur le site officiel de la distribution, en français et en anglais. La distribution renvoie d'ailleurs automatiquement sur le site lorsque l'utilisateur en a besoin. Bref, c'est LA distribution à utiliser pour apprendre Linux, voire tout simplement apprendre à utiliser un ordinateur.

Sinon, Debian est aux commandes du système, donc ne vous attendez pas à trouver les toutes dernières versions des logiciels, mais la contrepartie c'est que c'est du robuste, et les développeurs ne se cantonnent pas aux versions hyper-super-méga stables (à la Debian donc) des logiciels.

Pourquoi tester Handy Linux :

Parce que c'est une distribution française
Les tutos sont particulièrement bien fait et didactiques, et même les utilisateurs réguliers de Linux pourront y apprendre des choses.
Pour la prendre en main rapidement et l'installer sur le PC de votre mère ou de votre grand-mère...

Pour quels utilisateurs :

Alors là c'est plutôt simple, pour les grands débutants d'abord, mais aussi pourquoi pas pour tester XFCE si vous ne l'avez jamais fait.

Bien entendu, cette liste pourrait s'allonger presque sans fin tellement le nombre de distributions Linux est grand. Certaines sont dignes d'intérêt, d'autres moins bien entendu.

Celles que j'ai cité ici peuvent être testées en toute sécurité et ne devrait pas mettre en péril votre PC. Toutes peuvent être installées dans Virtualbox, à l'exception prêt d'Ubuntu, qui ne s'affiche par correctement pour l'instant. Mais ceci devrait changer avec la sortie de la version définitive.

 

 

Lire la suite