Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
And Linux For All

Travailler avec Ubuntu dans un environnement Microsoft

5 Février 2011 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Pro

Introduction

C'est un fait, Linux est très présent dans les entreprises. Il y est entré par la petite porte, celle de l'infrastructure au service des serveurs web ou de la sécurité. Il y côtoie beaucoup d'autres technologies propriétaires : celles d'IBM, Oracle, Microsoft.

Jusqu'à aujourd'hui, il était assez difficile d'envisager de travailler sérieusement en toute sérénité avec un PC équipé de Linux dans un contexte multi-technologies. Le problème d'interopérabilité est aussi vieux que l'informatique.

Sous ce terme barbare se cache une nécessité de tous les jours en entreprise : pouvoir travailler en groupe avec ses collègues. On doit pouvoir lire leurs documents, en créer soit-même qu'ils puissent à leur tour relire; accéder aux mêmes informations, et bien entendu respecter les politiques maisons en terme de sécurité ou de charte graphique.

Or, il est assez courant que ce genre d'opérations dépendent de technologies Microsoft, que ce soit pour le partage de fichier, l'authentification des utilisateurs ou encore la lecture des courriels.

Dans cet article, nous allons voir comment rendre « compatible Microsoft » toute station de travail basée sur Ubuntu. Nous allons découvrir que la cohabitation de deux mondes distincts ne posent pas de problème insoluble, grâce au talent des développeurs des technologies libres.

 

 

Connexion à un domaine Active Directory
Un annuaire Microsoft Active Directory est un annuaire LDAP étendu aux technologies Microsoft. Pour l'entreprise, il simplifie grandement l'administration en rassemblant toutes les informations des comptes utilisateurs dans une seule et même arborescence. On y trouve, hormis ces derniers, des ordinateurs, des imprimantes, et même des salles de réunion ou des vidéo-projecteurs.

Un des éléments les plus importants qui y est stocké est le mot de passe des utilisateurs. A partir de cet annuaire et des renseignements qui y sont stockés, ces derniers peuvent se connecter à leur PC et aux ressources auxquelles ils doivent avoir accès, mais aussi trouver des informations sur tel ou tel collègue, configurer leur imprimante ou leur photocopieur, ou encore réserver une salle de réunion. Très pratique, vous en conviendrez.

 

La partie de ces fonctionnalités qui nous intéresse ici est l'authentification de l'utilisateur. A partir d'un simple logiciel, vous allez pouvoir vous connecter à l'annuaire Active Directory de votre entreprise. Ainsi, vous utiliserez votre compte pour vous connecter à votre ordinateur, comme n'importe quel possesseur de PC sous Windows. Au chapitre des avantages, citons le fait que vous respecterez ainsi la politique de sécurité de votre entreprise et n'aurez pas à mémoriser plusieurs mots de passe complexes.

 

Le logiciel nécessaire à cette connexion est connu sous le nom de Likewise Open. Il existe une version plus évoluée et payante, mais la version « Open » nous permettra de répondre à nos besoins dans le cadre de cet article.

 

Canonical, la société derrière Ubuntu, a eu la bonne idée de nouer un partenariat avec la société Likewise, ce qui nous permet de retrouver leur logiciel dans la bibliothèque de paquets Ubuntu. Cependant, l'intégration au système est encore assez peu poussée et malheureusement, la version livrée dans votre distribution préférée n'est pas assez stable pour être déployée sereinement.

 

Heureusement, la version 6 de Likewise Open est librement téléchargeable sur le site de l'éditeur. Il suffit de vous enregistrer sur le site via une simple adresse email. Vous y recevrez le lien grâce auquel vous pourrez télécharger la version spécifique à Ubuntu, en 32 ou 64 bits.

 

L'installation est assez simple mais nécessite de passer par des commandes à taper, dont voici la séquence :

 

cd ~/Téléchargements

chmod u+x LikewiseOpen-6.0.0.8269-linux-i386-deb.sh

sudo ./LikewiseOpen-6.0.0.8269-linux-i386-deb.sh

 

Deux remarques avant de poursuivre : nous avons ici téléchargé la version 32 bits, et le répertoire dans lequel Firefox a déposé le fichier est le répertoire par défaut « Téléchargements ».

 

Acceptez les conditions de licences en tapant « yes » lorsque le programme d'installation vous le demande, puis encore « yes » pour confirmer l'installation.

A l'issue de l'installation, la fenêtre de paramétrage et d'inscription se lance automatiquement. Voici le paramétrage à effectuer :

Capture-copie-3.png

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour avoir le droit de vous connecter à Active Directory, vous devez disposer d'un compte le permettant. Essayez avec votre compte, sinon, contactez votre administrateur, qui vous aidera dans cette procédure. Dans tous les cas, remplissez la fenêtre d'authentification suivante :

Capture-1-copie-1.png

 

 

Au bout de quelques secondes, vous devez voir ceci apparaître :

Capture-2-copie-1.png

Avant de redémarrer votre ordinateur, une dernière action est à mener à bien. Vous devez absolument ajouter votre nom d'utilisateur Active Directory dans le fichier « group ». Si vous omettez cette action, vous ne pourrez mener à bien aucune action avec les droits root. En clair, vous n'aurez plus le droit d'ajouter des programmes, modifier des fichiers systèmes ou installer les mises à jour. Plutôt gênant, n'est-ce pas ?

Voici donc comment faire (en ligne de commande dans un terminal) :

 

sudo vi /etc/group

 

ou

 

gksu gedit /etc/group

 

Vous devez voir plusieurs lignes ressemblant à celle-ci :

 

adm:x:4:emmanuel

 

Ajoutez simplement votre nom d'utilisateur Active Directory (sans le préfixer avec le nom du domaine) au bout de chacune des lignes contenant votre utilisateur actuel, comme ceci (n'oubliez pas la virgule) :

 

adm:x:4:emmanuel,utilisateurAD

 

Redémarrer votre ordinateur pour être sûr que tous les éléments sont en place.
Vous pouvez désormais vous connecter avec votre compte Active Directory (utilisateurAD dans notre exemple).

 

Lien utile:

http://www.likewise.com/

 

 

 

 

Rendre ses documents bureautiques lisibles par ses collègues

Pour rendre un document OpenOffice lisible par la population « windowsienne », il faut au minimum deux choses : que les polices de caractères utilisées soient compatibles avec celles de Microsoft, et que le format des fichiers soit pris en charge par les deux suites bureautiques.

Si vous ne faites pas cela, vos documents seront au mieux exploitables du fait d'une mise en page défaillante, au pire illisibles.

 

Pour résoudre ces deux problèmes, rien de plus simple.

Le premier est résolu en installant un paquet logiciel contenant des logiciels ou ajouts soumis à licence. Évidemment, si vous ne voulez utiliser que des logiciels libre sur votre ordinateur, n'installez pas ce paquet, mais sachez qu'il vous sera quasiment impossible de travailler sur les mêmes documents que vos collègues de travail.

 

Les avertissements étant fait, passons à la pratique. Tapez dans une console la commande suivante :

 

sudo apt-get install ubuntu-restricted-extras

 

Ou cherchez le mot clé « restricted » dans le gestionnaire de paquet Synaptic ou la logithèque Ubuntu. L'installation se fait en une étape, mais peut être assez longue, la liste des logiciels et ajouts installés étant assez importante : java, Adobe Flash, polices TTF Microsoft, etc.

 

Pour vérifier l'installation, lancez simplement OpenOffice writer. La police par défaut doit être maintenant « Times New Roman » :

Writer-avec-Times-New-Roman.png

Remarquez la police par défaut : Times New Roman, une des police les plus utilisée dans les documents Office.

 

Vous disposez donc à présent des polices utilisées en standard par l'ensemble des utilisateurs de la suite bureautique Microsoft Office. Et Ubuntu a eu la bonne idée de mettre une de ces polices par défaut dans OpenOffice.

Personnellement, je préfère utiliser Arial comme police par défaut. Je la trouve plus moderne que Times, mais tout ceci est un simple question de goût et de charte graphique de votre entreprise.

 

Vous utilisez donc maintenant par défaut les bonnes polices, mais encore faut-il utiliser le bon format de fichier pour finir de rendre votre environnement bureautique compatible. Plutôt que de choisir à chaque enregistrement le bon format de fichier, vous pouvez paramétrer chaque élément de votre suite préférée pour qu'il enregistre directement en .doc, .xls ou .ppt. Certes, vous ne sauvegardez pas dans un format ouvert et standard, mais le but n'est pas là.

 

Puisque votre traitement de texte doit être ouvert, allez dans le menu « Outils » → « Options ».

Dans la rubrique « Chargement / Enregistrement », sélectionnez « Général ».

 

Les champs « Type de document » et « Enregistrer systématiquement sous... » sont ceux que vous allez modifier à tour de rôle. Ne cliquez pas sur le bouton Ok entre chaque changement. Un seul clic en fin de modification sauvegardera vos choix.

 

Voici à quoi cela doit ressembler (cliquez pour agrandir):

Office-Options - Chargement-enregistrement - Général-WritOffice-Options---Chargement-enregistrement---General-Calc.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà, vous disposez désormais d'une suite bureautique compatible avec celle de Microsoft.

Quelques remarques cependant :

  • Renseignez-vous à l'avance sur les formats utilisés dans votre entreprise. S'agit-il d'Office 97, 2007, 2010 ? Dans le premier cas, choisissez les formats .doc, .xls, .ppt. Dans les deux autres cas, choisissez .docx, .xlsx, .pptx.

  • Les formats « anciens » semblent être mieux supportés que les plus récents. Si vous créez des documents complexes avec des éléments graphiques, privilégiez ces types de fichiers. Encore une fois, conformez-vous à ce que votre entreprise préconise.

 


Accéder aux lecteurs réseaux de son entreprise

Les partages réseaux font partie de l'histoire (ou préhistoire) de l'informatique, mais sont encore utilisés dans un grand nombre d'entreprise. Deux avantages à cela : par mesure de sécurité, vos fichiers sont sauvegardés par vos administrateurs, et vous partagez facilement des fichiers avec les autres utilisateurs.

 

Le gestionnaire de fichier de Gnome, Nautilus, permet de se connecter à ces lecteurs, de façon très simple.

Pour cela, cliquez sur Fichier → Se connecter à un serveur:

Fichier-Connecter-lecteur-reseau.png

 

Remplissez les champs en vous inspirant de cette capture :

Capture-Connexion-au-serveur.png

 

 

Après avoir tapé votre mot de passe, vous devez voir apparaître un nouveau raccourci dans votre gestionnaire de fichiers Nautilus :

Capture-Nautilus.png

Reproduisez cette manipulation autant de fois que vous avez de lecteurs partagés. C'est un peu long et rébarbatif, mais vous gagnerez un temps fou par la suite : une clic est vous verrez vos fichiers sur le réseau. Magique !

 


Se connecter au serveur Exchange de son entreprise avec Evolution

S'il est une application que l'on utilise tous les jours en entreprise, c'est bien la messagerie électronique. Pas une journée sans lire et envoyer des courriels ou organiser des réunions et consulter son emploi du temps ou celui de ses collègues.

Les outils de messagerie sous Linux étant basés sur des standards, il peuvent accéder à divers systèmes IMAP, POP ou SMTP.

Si ces protocoles suffisent à envoyer et recevoir des courriels, ils sont limités pour partager son agenda, voir celui des autres ou faire une recherche d'adresse email dans un carnet d'adresses global de type LDAP. Ils ne sont pas conçus pour ça. Si ces informations sont stockées sur un serveur Microsoft Exchange, la tâche est encore plus ardue.

 

Heureusement, un programme merveilleux existe pour palier à ce problème : DavMail. Ce petit programme écrit en Java va vous ouvrir les portes des fonctionnalités de systèmes de groupware Exchange. Avec lui, vous allez pouvoir lire vos courriels, consulter votre agenda et celui des autres, préparer une réunion en lançant des invitations électroniques, faire une recherche dans l'annuaire d'entreprise pour trouver l'adresse email de vos collègues.

 

Pour cela, installez d'abord le logiciel. Rien de plus simple. Tapez ce lien dans votre navigateur Internet préféré :

http://sourceforge.net/projects/davmail/files/davmail/3.8.8/davmail_3.8.8-1608-1_all.deb/download

 

La logithèque Ubuntu se lance et vous propose d'installer le programme, ce que vous faites en cliquant sur le bouton « Installer » :

Logitheque-Ubuntu-davmail.png

 

 

Une fois ceci fait, allez dans « Système » → « Préférences » → « Applications au démarrage ».

Remplissez les champs demandés :

davmail-at-boot.png

 

Vous êtes ainsi sûr que le programme sera lancé automatiquement au démarrage de votre ordinateur.

 

Lancez davmail. Pour cela, tapez simultanément les touches <Alt> et <F2> :

Lancer-Davmail.png

 

Notez l'icône du programme (éclair dans un disque jaune). Vous devez le voir apparaître dans votre zone de notification.

 

Comme c'est la première fois que vous lancez ce programme, la fenêtre de paramétrage apparaît. Changez simplement le champ « URL OWA (Exchange) ». Si vous ne connaissez pas cette valeur, demandez à votre administrateur :

Configuration-Passerelle-DavMail.png

 

Cliquez sur le bouton « Enregistrer ». Passons au paramétrage d'Evolution.

 

Lancez Evolution. Suivez l'assistant de paramétrage (cliquez sur les images pour les agrandir):

Capture-Assistant de configuration d'Evolution-identitéCapture-Assistant-de-configuration-d-Evolution-IMAP.png


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture-Assistant-de-configuration-d-Evolution-OptionsIMAP.pngCapture-Assistant-de-configuration-d-Evolution-SMTP.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture-Assistant-de-configuration-d-Evolution-NomCompte.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les écrans ci-dessous reprennent l'essentiel des options à fixer pour une utilisation correcte d'Evolution (cliquez pour agrandir):

Evolution-Nouveau-carnet-d-adresses.png

Evolution-Options-Contact.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution-Option-Compatibilite-Outlook.pngEvolution-Options-Courriel-copie-2.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion

Ces quelques manipulations peuvent paraître longues et fastidieuses. Cependant, elles constituent un prérequis indispensable à une utilisation au quotidien d'un ordinateur fonctionnant sous Ubuntu dans un environnement Microsoft.

Encore une fois, utiliser Linux dans une entreprise n'est plus une gageure mais bien une réalité. Le bureau Linux utilisable en entreprise est une réalité. Cet article avait pour but de démontrer que c'est bien une vrai alternative aux logiciels propriétaires.

Bien sûr, toutes les entreprises ne permettent pas à leurs employés d'utiliser les logiciels qu'ils veulent. Mais parfois une petite démonstration couplée à de bons arguments peut faire pencher la balance du côté des logiciels libres...

Lire la suite