Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
And Linux For All

Elementary OS 3 « Freya » : sans intérêt ?

3 Mai 2015 , Rédigé par Emmanuel PIEUX Publié dans #Distributions

Quelques semaines après la sortie de cette nouvelle version d'Elementary OS, les avis sur cette distribution sont très mitigés sur Internet. Si l'on se fie aux statistiques Distrowatch, le succès semble plutôt au rendez-vous, même si cet indicateur est à prendre avec toutes les précautions qui s'imposent. Au niveau des blogs, on peut lire des avis très divers, et souvent passionnés. Certains adorent, d'autres détestent, mais elle ne laisse pas si indifférent que ça. Voyons un peu l'avis d'un utilisateur quotidien…

Utiliser Elementary OS ? Quelle idée !

Oui, n'en déplaise à certains grincheux qui pensent qu'Elementary OS est LA distribution des glandouilleurs qui n'ont rien d'autre à faire devant leur écran que regarder leur belle interface utilisateur, on peut faire plein de choses avec cette distrib', et aller jusqu'à, soyons fou : travailler !

Si on y réfléchi bien, c'est une Ubuntu ! Oh quelle surprise ! On a donc toute la logithèque d'Ubuntu, soit plus de 40 000 applications, à notre disposition.

Alors oui, en effet, il faut les installer. Parce que les développeurs ont fait un choix peut-être un peu idiot, celui de ne mettre que quelques logiciels dans leur distrib'. Bon du coup, elle pèse moins que certaines, mais il faut bien reconnaître que dès la fin de l'install, on se demande bien où sont passés Libreoffice et Firefox, pour ne citer que ces deux-là. Midori, le navigateur Internet livré avec, est bien loin de Chrome ou Firefox, en termes de compatibilité avec les sites, de richesse fonctionnelle ou même de rapidité de rendu des pages. Et ne cherchez pas un équivalent léger de Libreoffice, il n'y en a pas. Du moins sans passer par la logithèque. Un choix que je n'arrive pas bien à comprendre je l'avoue. Pourquoi, à l'heure où la plupart des distributions pèsent plus d'1Go, ne pas en proposer une offre complète, avec tout ce qui va bien pour faire des choses de base et ainsi toucher un maximum d'utilisateurs, et notamment les nouveaux ? Poins négatif donc.

Bon, sinon, une fois qu'on a installé les applications de tous les jours, c'est à dire souvent celles qui ne sont pas livrées, on se retrouve avec une distribution tout à fait normale, qui a le look de Mac OSX. Elle est rapide, réactive, pas trop gourmande en ressources. Une fois les raccourcis et autres automatismes maîtrisés (c'est très rapide, qu'on se rassure), elle est très agréable à utiliser.

Il suffit finalement de peu de chose pour faire d'Elementary OS une distribution comme les autres...

Il suffit finalement de peu de chose pour faire d'Elementary OS une distribution comme les autres...

Mais qu'est-ce qu'on a nouveau finalement ?

A vrai dire, lorsque je suis passé de Luna à Freya, je me suis posé la question. En effet, si vous lancez les deux distributions sur deux ordinateurs l'un à côté de l'autre, il faut avoir un œil aiguisé pour faire la différence entre les deux.

Sous le capot bien sûr, les choses changent. Le kernel par exemple, c'est Linux 3.16. Pas la version la plus récente, loin de là, mais la plus récente proposée avec Ubuntu 14.04. Les logiciels sont tous issues de cette version d'ailleurs. Pourquoi me direz-vous ? Et bien parce que c'est la version stable maintenue 3 ans par Canonical la maison mère d'Ubuntu. Là encore, un choix a été fait, celui de privilégié la stabilité au détriment des dernières versions de logiciels. Et ce n'est pas que pour offrir de la stabilité aux utilisateurs. C'est aussi parce que l'équipe en charge du développement est très petite. Ce qui explique d'ailleurs des temps très longs (18 mois) entre les versions. Du coup, qui dit petite équipe dit impossibilité de suivre le rythme infernal d'Ubuntu : 2 versions par an, chaque version étant à peine maintenue le temps qu'une nouvelle sorte. Partir sur une version maintenue 3 ans, c'est donc plus sûr pour une petite équipe. Bon sinon, l'idée était de savoir ce qu'on a lorsqu'on installe Freya…

En fait, on a plein de petites choses qui, mise bout à bout, améliore l'expérience utilisateur par rapport à Luna. J'ai bien dit par rapport à Luna ! Ne pas comparer cette distribution à Ubuntu ou Mint ou un autre ténor du style Fedora ou OpenSuSE ! On ne joue pas – encore – dans la même cour…

Parmi ces petites choses, le système de notifications à fait de gros progrès. On a gardé l'idée de départ, à savoir des pop-ups pas trop intrusifs, qui ne restent pas pendant des plombes affichés à l'écran. Discret donc, avec juste un petit bruitage du genre bulle qui éclate. Mais le plus de Freya, c'est la centralisation. De nombreux outils utilisent ce système de notification plutôt que le leur. Par exemple, vous lancez une commande un peu longue dans le terminal. Vous passez sur une autre fenêtre, pour surfer sur le web ou taper un texte. Lorsque la commande est terminée, votre petit pop-up vous rappelle que la commande est terminée. Simple mais efficace. Idem lorsque vous recevez un email via geary. Idem lorsque vous copiez de gros fichiers d'un endroit à un autre. Bref, ça existe déjà sous Gnome ou KDE, et maintenant aussi sous Elementary OS.

Slingshot, le lanceur d'applications, a vu ses fonctionnalités augmentées, avec notamment la possibilité de faire des calculs, et des résultats de recherche plus complets. On peut retrouver les options du système directement en tapant quelques lettres. Taper « alim » et l'option d'alimentation de l'ordinateur apparaît.

Je passe rapidement sur les aspects cosmétiques, comme la barre de status en haut de l'écran qui est devenue totalement transparente et qui s'oppacifie lorsque l'on maximise une fenêtre, ou le nouveau lot de papiers peints, passage indispensable à toute distribution.

Un nouveau gestionnaire de bureaux virtuels fait son apparition, et devient accessible depuis le dock. Il permet, comme tout bureau virtuel, de déplacer les fenêtres actives d'un bureau à un autre. Ca ressemble beaucoup au gestionnaire de bureaux virtuels de Gnome. Pas de révolution de ce côté mais un accès aisé à cette fonctionnalité, pour ceux que cela intéresse.

Le gestionnaire de paramètres à vu ses fonctionnalités augmentées lui aussi. On y trouve un gestionnaire d'applications qui doivent se lancer au démarrage de la machine, un outil pour gérer sa vie privée et surtout éviter que des informations partent dans la nature, et une interface assez simple pour le pare-feu. Ce dernier est basé sur ufw, firewall simple mais puissant, qui remplace avantageusement Iptables.

Dernier point, qui concerne Fichiers, le gestionnaire de ... fichiers. Un effort a visiblement été fait sur la stabilité. En effet, les plantages étaient fréquents avec la version précédente, notamment lors de la copie de gros fichiers. Je n'ai pas constaté de bug de cet ordre ici.

Slingshot permet désormais de faire des calculs simple, sans lancer la calculatrice.

Slingshot permet désormais de faire des calculs simple, sans lancer la calculatrice.

La gestion des bureaux multiples est devenue aussi simple qu'avec Gnome.

La gestion des bureaux multiples est devenue aussi simple qu'avec Gnome.

Vie privée, pare-feu, verrouilage, des fonctions utiles de nos jours et rassemblées judicieusement dans le gestionnaire de paramètres.

Vie privée, pare-feu, verrouilage, des fonctions utiles de nos jours et rassemblées judicieusement dans le gestionnaire de paramètres.

Si l'on fait le bilan.

Alors, quel intérêt peut-on avoir à utiliser cette distribution ?

Si l'on est déjà utilisateur de Luna, passer à Freya sonne comme un indispensable. La distribution gagne en maturité, ajoute quelques fonctionnalités bien pratiques et devient plus stable.

Sinon, pour les autres, je dirais qu'il ne faut pas être trop débutant pour se lancer avec cette distribution, sinon ça risque d'être dur-dur. En effet, il faut, pour qu'elle soit vraiment utilisable, installer pas mal de logiciels comme LibreOffice, Firefox ou Chromium. Si l'on se cantone aux applications livrées, l'expérience risque de tourner court, avec de la frustration la plupart du temps, et une mauvaise image en prime, notamment due au manque de fonctionnalités.

Par contre, si l'on ne rebute pas à installer quelques applications supplémentaires, on peut éprouver beaucoup de plaisir à utiliser cette distribution, pour son interface très agréable à utiliser.

Pour ma part, ça fait deux mois que je l'utilise quotidiennement au boulot. Et mon boulot consiste à être devant mon écran presque toute la journée… Du coup, si cette distribution n'était pas utilisable pour travailler, je crois que je m'en serais déjà aperçu. Ah oui, certes, je ne la pousse certainement pas dans ses derniers retranchements, mais voici à titre indicatif ce que j'utilise tous les jours :

  • Virtualbox pour faire tourner un Windows 7. Eh oui, hélas, je n'ai pas le choix à ce niveau, mais je ne l'utilise que pour la messagerie et les applications propriétaires d'administration, ou les portails internes développés spécifiquement pour Internet Explorer (oui oui, ça existe encore).
  • Libreoffice pour tous les aspects bureautiques : textes divers, rapports, tableaux, présentations.

  • Scribus pour générer des newsletters.

  • OwnCloud sync client pour me connecter à mon cloud privé.

  • Fichiers pour toutes mes opérations de copie.

  • Grsync pour mes sauvegardes hebdomadaires.

  • Le gestionnaire de mise à jour pour avoir un système le plus sûr possible.

  • Wireshark et zenmap pour mes analyses réseaux et sécurité.

  • Des petits outils classiques comma la visionneuse PDF et l'outil de capture d'écran.

  • Geary pour lire mes emails personnels.

  • Zim, pour prendre des notes au fil des réunions et les garder sans avoir à se prendre la tête avec les sauvegardes.

  • Xmind pour faire des cartographies et réfléchir à certains points.

  • Keepass 2 pour mon portefeuille de mots de passe.

  • Firefox, évidemment.

 

Comme vous pouvez le constater, cette liste fait la part belle à tout ce qui n'est pas installé par défaut dans Elementary OS. Mais ça ne me gêne pas. Je cherchais avant tout une interface qui me fasse gagner du temps, avec laquelle je puisse acquérir des automatismes facilement, et qui ne soit pas lourde. Sur ce point, c'est 100 % gagné. Et puis, entre nous, connaissez-vous une distribution qui colle parfaitement, au programme prêt, à ce dont vous avez besoin ? Oui ? Ah.

Pour le reste, un détour par la logithèque Ubuntu et le tour est joué.

Je crois que je vais continuer encore quelques temps avec cette distribution, car elle correspond en tout point à ce dont j'ai besoin, tout simplement.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean-Marc 01/02/2016 02:52

Belle interface certes. Mais il faut, pour beaucoup d'après ce que j'ai vu sur le net, commencer par mettre le clavier en azerty car il est souvent bloqué en qwerty. Alors bien sûr on vous donne une ligne de commande, mais pour la taper il faut maîtriser le clavier qwerty...
Et puis comme je ne fais jamais rien comme les autres, je me suis retrouvé (et là je sais pas comment j'ai réussi ce tout de force), à avoir le calendrier en Catalan !

Ensuite, c'est sûr que les logiciels se limites à... presque rien ! Pour une image ISO de 1 Go, ça fait peu quand même...

Donc il faut tout installer. Du coup je suis retourné sur mon Linux Mint à qui je n'ai rien à reprocher depuis des années, et sur mon vieux netbook, Xubuntu, très stable, qui fonctionne sans être obligé de paramétrer avant de l'utiliser et bien fourni en logiciels.

Emmanuel 01/02/2016 08:39

Bonjour Jean-Marc
Mis à part les problèmes de francisation que je n'ai pas constaté, je suis globalement d'accord avec vous. 1Go pour un environnement léger, ça pèse lourd ! Il faut beaucoup installer pour avoir une distribution totalement utilisable comme peut l'être Mint.
L'idéal serait certainement qu'ils nous fasse une distrib de 2Go avec tout ce qui va bien (Firefox, LibreOffice, etc).
Peut-être dans la prochaine version, qui ne devrait plus trop tarder ? On commence à en parler sur les réseaux sociaux...

ellinggton 06/06/2015 21:31

eOS est une distro très intéressante, au point que je souhaitais la mettre en tant que distro par défaut sur mes ordis mais : gestion déplorable du hdmi. rédhibitoire